La Halle choisit Reflex WMS pour piloter les flux logistiques de ses entrepôts

10/04/2019 | Hardis Group

La modernisation des deux plateformes logistiques de La Halle, couplée à la mise en œuvre d'un nouveau schéma logistique et au déploiement du logiciel de gestion d'entrepôt d'Hardis Group, ont pour objectif de permettre à l'enseigne de relever les défis du commerce omnicanal et de l'internationalisation de ses activités.

Hardis Group, entreprise de conseil, de services du numérique et éditeur de logiciels, annonce que La Halle, premier réseau français de distribution de vêtements, chaussures et accessoires à petits prix pour toute la famille, a fait le choix de déployer Reflex WMS au sein de ses deux entrepôts historiques, situés dans l'Indre. Le projet s'inscrit dans le cadre d'un plan stratégique de modernisation de ses plateformes et outils logistiques pour soutenir la croissance de ses ventes, notamment e-commerce, et son développement dans les DOM-TOM ainsi qu'à l'international, en Afrique et en Europe de l'Est.

La Halle choisit Reflex WMS

Modernisation et évolution de l'organisation et des outils logistiques

La Halle, enseigne phare du groupe Vivarte, commercialise des vêtements, chaussures et accessoires à petits prix pour toute la famille, au travers d'un réseau de 870 magasins et sur son site internet. La société compte 7 200 salariés et enregistre un chiffre d'affaires d'1 milliard d'euros. Pour accompagner sa stratégie de développer ses ventes de 30 % d'ici 2023, notamment sur le canal digital et à l'international, l'enseigne a initié un programme d'évolution de son schéma directeur logistique et de modernisation de ses plateformes logistiques, du système d'information et des outils logistiques. Ce plan poursuit plusieurs objectifs : mettre en place une organisation logistique plus agile, gérer un nombre croissant de références, spécialiser les entrepôts par typologie de flux (textile et accessoires à Châteauroux, chaussures et colis complets à Issoudun), mutualiser les transports, réduire la pénibilité des postes de travail et améliorer la qualité de service tant auprès des magasins que du consommateur final.

La Halle gère sa logistique à partir de deux entrepôts, situés à Châteauroux et à Issoudun, dans l'Indre, dont la superficie totale va être portée à 111 000 m2 d'ici à 2021. Ces deux sites étaient déjà équipés de convoyeurs et la plateforme de Châteauroux d'un trieur pour le textile. Dans le cadre de ce projet, l'enseigne va investir massivement dans la mécanisation de certains processus logistiques. Elle va notamment déployer un rucher de ventilation put-to-light pour le textile sur le site de Châteauroux et un système de trieurs pour la reverse logistics des chaussures dans l'entrepôt d'Issoudun.

Reflex WMS pour orchestrer les nouveaux flux

La Halle choisit Reflex WMS pour orchestrer ses nouveaux fluxDepuis 30 ans, l'enseigne avait fait le choix de s'appuyer sur un logiciel de gestion d'entrepôt développé en interne pour répondre à ses besoins logistiques spécifiques. Toutefois, les évolutions à réaliser pour l'adapter aux nouveaux besoins, notamment de pilotage des flux omnicanal et d'orchestration de la mécanisation, devenaient trop importantes. "Dès 2016, une consultation auprès des principaux éditeurs de WMS du marché avait été initiée. A son issue, nous avions sélectionné Reflex WMS. Le projet a ensuite été gelé. En juin 2018, nous avons mis à jour le cahier des charges et l'avons soumis à Hardis pour vérifier que la solution répondrait bien à nos nouveaux besoins ainsi qu'aux évolutions planifiées", explique Jean-Michel Fabre, directeur de la Supply Chain de La Halle.

Le choix d'Hardis Group a été motivé par le fait que la solution couvrait en standard tous les besoins et était utilisée par de nombreuses enseignes de la distribution. "Nous avons visité des entrepôts équipés pour arrêter définitivement notre décision. La taille humaine d'Hardis ainsi que l'expertise de ses équipes ont également été des facteurs décisifs, qui se vérifient aujourd'hui dans la phase de définition des besoins fonctionnels", poursuit Jean-Michel Fabre.

A terme, Reflex WMS pilotera l'ensemble des flux logistiques des deux entrepôts, gérera plus de 9 000 références et les quelque 90 millions de pièces à expédier chaque année. La solution sera interfacée avec les systèmes de mécanisation (trieurs, convoyeurs, ventilation put-to-light...) ainsi qu'avec l'ERP, le logiciel de gestion des transports (TMS) et la solution de déclaration douanière de La Halle. L'objectif est qu'elle soit opérationnelle en avril 2020 sur la plateforme logistique de Châteauroux et en avril 2021 sur celle d'Issoudun.